Une démarche créative et collective

pour répondre à vos VRAIS besoins !

Ma démarche : ERGO-SOCIO-UX

Ma démarche : ERGO-SOCIO-UX

Ma démarche s’appuie sur 3 piliers :

– ERGO : pour ERGO-nomie. Concerne l’analyse des activités RÉELLES des salariés au travail, au-delà des procédures détaillées et fiches de poste.
Tout ne peut pas être décrits et le salarié doit s’adapter. Il a besoin de marges de manœuvre suffisantes. Sinon, des TMS (Trouble-Musculo-Squeletiques) ou RPS (Risques Psycho-Socio) peuvent apparaitre.
(Les TMS et RPS sont hors champ de mon périmètre d’intervention, des ergonomes doivent alors être sollicités).
 
– SOCIO : pour SOCIO-logie des Organisations. Concerne l’analyse des modes d’organisations des activités avec la hiérarchie, les modes coordination, la posture des “acteurs” dans l’entreprise.
J’aborde aussi des éléments non “visibles” tels que la culture, et pourtant essentiels à l’identification de problèmes.
 
– UX (User eXperience) : Inspiré de méthodes UX-Design. À l’origine, utilisé par des designers (concepteurs) pour inventer des produits désirables et utilisables.
Ici, pour “inventer” des “solutions” techniques et/ou organisationnelles avec TOUTES les parties-prenantes pour répondre aux vrais besoins du client. Ainsi, les solutions seront utilisées et donc des investissements vraiment optimisés. 

Une démarche en 4 étapes de ma démarche complète

Etape 1
Voir offres : Bronze et Silver
Observation de l'existant
Une analyse approfondie de l'entreprise à partir de diagnostics.

 

Votre consultant identifie les “difficultés”, techniques et humaines, réellement disponibles dans l’entreprise grâce à un diagnostic approfondi. Ce diagnostic comprend : la culture de l’entreprise, son style de management et ses modes de coordination, etc
Pour pouvoir intervenir efficacement sur une situation “dysfonctionnelle” ou faire évoluer celle existante, il faut la comprendre, comprendre les situations à l’origine avec ses atouts, ainsi que ses dysfonctionnements :

Les dysfonctionnements ne sont pas toujours, délibérément ou non, partagés…

  • Des "ressources" connues existent, mais ne sont pas utilisées ou exploitées complétement : des outils, et aussi des compétences internes sous-évaluées, …
  • Les “postures” des acteurs internes (collaborateurs, managers, dirigeant) vont orienter la méthodologie de mise en  œuvre du projet. À cette occasion, des acteurs-clés seront identifiés comme membres de l’équipe projet.

 
L'exploitation du diagnostic réalisé permettra d'identifier les VRAIS problèmes parmi de nombreux symptômes.
Etape 2
Voir offre Gold
Compréhension des besoins
Identification des besoins des parties-prenantes internes et externes.

 

La principale raison d’être d’une entreprise est de répondre à un marché !
Pour obtenir une meilleure performance, l’entreprise doit comprendre les réels besoins de ses clients ?
Votre consultant anime des ateliers avec la participation des acteurs-clés internes (et si possible des acteurs externes)

Pas toujours facile d’identifier les réels besoins, souvent très différents et très changeants !

Des études de marché peuvent vous aider, mais sont-elles encore valides plusieurs mois plus tard, s’adressent-elles précisément à votre culture, à votre marché ?

Alors, comment les identifier ?

Et si vous demandiez à vos collaborateurs ?! Ils sont en contact régulier avec les clients lors de leurs interactions aux différentes étapes de leurs parcours avec l’entreprise (commande, livraison, SAV, …). Vos acteurs internes peuvent fréquemment repérer les éventuelles difficultés et les désirs des clients, voire avoir des réponses à apporter !

Vos clients, et vos partenaires, peuvent partager eux-mêmes leurs expériences, bonnes et mauvaises, et leurs attentes vis-à-vis de l’entreprise.

Sans compréhension du besoin auquel vous voulez répondre, vous risquez d'investir dans des produits/services "innovants" que personne ne voudra !
Etape 3
Voir Offre Gold
L’élaboration des scénarios
Des scénarios répondant aux besoins de tous les acteurs.

 

À l’issue des analyses précédentes, les utilisateurs clés internes élaborent des scénarios, avec éventuellement des “utilisateurs” externes.
Votre consultant poursuit l’animation des ateliers.

À travers des échanges transverses à toutes les équipes, des améliorations très significatives vont émerger. Elles pourront parfois être déployées en s’appuyant sur des ressources internes précédemment identifiées et disponibles. Sinon, l’acquisition “de ressources” pourra être utile et pour répondre précisément au contexte. Des opérations de croissance externe peuvent aussi être nécessaires. À ces occasions, il est probable que l’organisation des activités, les modes de coordination et de management doivent évoluer …

Grâce aux partages “transdisciplinaires”, des innovations peuvent émerger. Les innovations ne sont pas nécessairement technologiques ! Elles peuvent consister à des adaptations à de nouveaux marchés, une amélioration majeure attendue par les clients actuels ou pouvant intéresser de nouveaux clients, …

Des scénarios réalistes et réalisables (sous certaines conditions) sont alors proposés par les parties-prenantes et répondant à leurs enjeux.
Etape 4
Voir Offre Gold
Le choix de la solution
Le choix du scénario est réalisé par le décideur du projet.
Avec les participants aux ateliers, le consultant restitue les conclusions des ateliers sous forme de scénarios.
Parmi les propositions émises, la Direction de l’entreprise décide d’un des scénarios proposés en explicitant son choix. Le scénario retenu pourra être constitué d’éléments parmi ceux proposés.
Le dirigeant (la Direction) n’est pas oublié ! Il reste décisionnaire des choix finaux d’investissement et d’organisation de son entreprise. Il arbitrera ainsi sur des orientations à retenir en fonction du niveau d’investissement (matériels et humains), de l’acquisition ou non de nouvelles cibles, des échéances attendues de ROI à court ou moyen terme, …
L'arbitrage réalisé par le décideur est ainsi éclairé par des acteurs "opérationnels".
Quelle que soit la décision prise, elle répondra à des enjeux opérationnels et donc son appropriation sera facilitée.

Pour une solution vraiment durable …

Une fois la solution concrètement opérationnelle, une veille interne doit être mise en place permettant de capter les différents signaux provenant de votre environnement :

Vous souhaitez connaitre l’ensemble de nos offres

Vous vous posez encore des questions

sur l’intérêt de cette démarche ?

Vous avez probablement déjà investi (temps et argent) dans des solutions (technologiques ou non) qui n’ont pas résolu les problèmes qu’elles devaient résoudre, voire ont pu déstabiliser la situation existante. Votre meilleure intention a donc été déçue et vous ne souhaitez pas reproduire les erreurs précédentes.

La mise en place d’indicateurs de performance (KPI) aux différentes étapes de vos processus internes ne permet pas toujours de localiser les “défauts” à corriger car :

  •  D’une part, les défauts mesurés dans un processus interne peuvent avoir leurs origines dans des processus “amont” ou “connexes” et difficiles à localiser. La localisation des défauts doit être étudiée attentivement pour pouvoir apporter les réponses les plus adaptées et répondre aux problèmes “initiaux”.
  • D’autre part, pour “protéger” leurs activités et se protéger, les collaborateurs (managers ou non) peuvent présenter des indicateurs “sensiblement” différents du “réel”. Par exemple, quand des avantages (monétaires ou non) sont directement liés aux valeurs attendues des indicateurs, l’envie de gain peut être plus forte que la loyauté !

Pour identifier les “vrais” problèmes, des “vrais” espaces de discussions doivent être mis en place. Au sein de ses espaces, les participants provenant de plusieurs services doivent pouvoir s’exprimer “vraiment” librement sur les difficultés qu’ils rencontrent… ainsi que les améliorations qu’ils peuvent proposer. La transdisciplinarité des participants permet la compréhension globale des processus internes.

Une fois identifiés les VRAIS problèmes de l’entreprise, les réponses ne peuvent pas consister à apporter une réponse à chacun des problèmes !

En effet, une réponse répondant ponctuellement à un problème peut impacter un autre processus, une autre organisation… et donc déplacer le problème.

Une solution efficace ne peut être que globale, en s’assurant que l’ensemble des processus internes ont bien été pris en compte.

Derrière les processus, il y a des individus qui réalisent des activités qui pourront être modifiées.

Pour les individus, des changements imposés dans leurs activités quotidiennes peuvent les contrarier !

Les changements peuvent être mal vécus, particulièrement quand ils ont été essentiellement ordonnés. Pour que les modifications soient efficaces (utilisables et utilisées), les utilisateurs doivent être associés (directement ou non) à la construction de la réponse. Qui mieux que les utilisateurs eux-mêmes peuvent connaitre précisément l’activité en question, son contexte… ? Pourquoi s’en passer ?!

Ainsi écouté dans leurs difficultés et leurs propositions, ils s’approprieront davantage les solutions qui seront décidées, car auront du sens pour eux.
 

Votre réponse possible : ça va être compliqué ! Il y aura de la résistance parmi certains des collaborateurs.

Oui, certes, ce n’est pas simple… !

Sinon, combien vous coûtent des problèmes de qualité sur vos produits et vos services aujourd’hui, et qu’en sera-t-il demain avec de forts impacts sur vos performances économiques ?

Grâce à une compréhension approfondie du fonctionnement interne de votre entreprise, vous obtiendrez le meilleur taux d’adhésion.

Je réalise un diagnostic de l’entreprise, car chaque entreprise a une histoire, une “culture”, qui lui est propre.

On va retrouver dans le diagnostic : le mode d’organisation, le style de management, les modes de coordinations internes, les rituels, etc.

La connaissance de ces éléments est nécessaire pour réaliser une démarche d’accompagnement vraiment personnalisée et favorisant les travaux en collectif. 

 

Dans ses activités quotidiennes au sein de l’entreprise, le salarié trouve souvent des réponses, des solutions de contournement ou non, pour bien faire son travail. Ainsi, l’intelligence de l’acteur permet d’améliorer, de façon ponctuelle et très limitée, la productivité. Les intelligences des acteurs, mises en commun (intelligence collective), apportent des améliorations significatives et des innovations. Les innovations ne sont pas nécessairement technologiques, mais organisationnelles ou méthodologiques…

Les innovations ainsi apportées par les utilisateurs eux-mêmes peuvent permettre à l’entreprise de trouver des marges de productivité, des nouveaux produits ou services non envisagés.

La démarche intervient sur les situations concrètes de votre entreprise.

Le temps mobilisé pour cette intervention est pleinement exploité dans la recherche de réponses réalistes et réalisables.

Pour réduire au mieux les impacts sur les activités actuelles, les ateliers sont organisés sous forme de 1/2 journée ou 1 journée par semaine.

La disponibilité du dirigeant est optimisée, car il est informé de l’avancement de la démarche et intervient au moment des décisions majeures pour l’entreprise : économiques, organisationnelles…

La démarche recherche à répondre aux VRAIS besoins de VOTRE entreprise.

Ainsi, vous n’investirez QUE dans des “ressources” qui seront UTILES, UTILISABLES et UTILISÉES, car vos décisions d’investissement auront été éclairées par ces éléments concrets de votre entreprise.

Pour en savoir plus sur la démarche;

un exemple concret de situation

Vous souhaitez connaitre l’ensemble de nos offres