LE MANAGEMENT


La management c’était :

Hier, et encore souvent aujourd’hui, l’amélioration est rationnelle. Elle consiste à réduire quantitativement les pertes de temps et les couts.

Pour le manager c’était:

  • La coordination pour mettre de l’harmonie entre tous les actes de l’entreprise pour en faciliter le fonctionnement et l’atteinte des objectifs. Pour y répondre, la mise en place d’outils de planification, des processus et procédures, des réunions entre les principales fonctions de l’entreprise et à différents niveaux.
  • Le commandement pour diriger les acteurs pour en tirer la meilleure partie possible, dans l’intérêt de l’entreprise. Il consiste à l’autorité statutaire, attribuée par la fonction qui donne le pouvoir de se faire obéir. A ce titre, le manager est responsable et donc il peut féliciter et sanctionner.
  • Le contrôle pour vérifier si tout se passe conformément aux programmes adoptés, aux ordres donnés et aux prescriptions et règles admises.

Pour le collaborateur c’était:

  • Le salarié assidu au travail, obéissant aux règles et procédures édictées et aux ordres de son chef
  • En échange, le salarié attend une rémunération équitable, une stabilité pour toujours bénéficier d’un bon niveau de compétence métier, des relations de travail déjà éprouvées.

Aujourd’hui, la posture du manager est transformée !

Avec des organisations plus transversales pour mieux répondre aux enjeux business, le manager ne peut plus appréhender la compréhension de l’activité réalisée par ses collaborateurs qui sont devenus des « experts » dans leur domaine.

Ces derniers travaillent directement, sans sollicitation hiérarchique, avec d’autres collègues dans d’autres équipes internes ou externes : les relations sont désormais basées sur une collaboration ou sur une coopération.

Le manager intervient en support (coach). Il pourra assurer par exemple le sponsoring auprès d’autres Départements pour négocier des ressources, des délais en lien avec la Direction pour arbitrer des priorisations…

Pour le manager, la première étape vers la transformation de sa posture est sans conteste l’acceptation, exercice très difficile.

Les articles associés

Faire s’engager (approche psycho-socio)

Dans les organisations, les managers souhaitent que leurs collaborateurs s’engagent dans les activités qui leurs sont plus souvent prescrites.