Un management innovant

Réunion de coordination

La mobilisation de vos ressources humaines est un enjeu essentiel pour l’atteinte des objectifs de votre business et nécessite un management innovant. Les outils et méthodologies techniques ne suffiront pas !

Pour relever ses nouveaux défis, le manager doit posséder des qualités et des capacités bien spécifiques. Il doit mettre en œuvre les actions primordiales suivantes :

  • Favoriser la mobilisation : Une équipe mobilisée répondra dans les meilleures conditions à vos attentes en termes de délais et de qualité, vous permettant ainsi de réduire les couts. Les humains ne se motivent pas que par leur salaire ! Les rémunérations non financières jouent un rôle important dans la motivation des collaborateurs.
  • Communiquer : La communication (mettre en commun) doit être partagée entre tous les destinataires. A ne pas confondre avec « transmettre l’information ».
  • Porter le sens : Le manager doit tout d’abord s’approprier le sens des objectifs collectifs donnés par le responsable de l’organisation pour qu’il puisse ensuite lui-même donner du sens à ses collaborateurs à travers sa communication. Sa communication devra aussi faire sens pour le public qu’elle cherche à atteindre. Le manque de vision sur le produit ou service à réaliser par les collaborateurs peut décourager les initiatives individuelles et les adaptations.
  • Manager en transverse : Pour s’adapter à l’environnement, le management classique « hiérarchique » fonctionne de plus en plus en « mode projet ». Le management en transverse demande des savoir-faire spécifiques mais aussi des savoir-être adaptés aux situations complexes.
  • Favoriser les coopérations : Le besoin de transversalité nécessite la mise en place de coopération. La coopération n’est pas spontanée ! La coopération met en jeu : les anciennes zones de pouvoirs, de confort, de responsabilité,… et remet en cause les liens de réciprocité et de confiance qui existaient auparavant.
  • Prendre ou faire prendre rapidement les « bonnes » décisions : La prise de décision est une compétence essentielle de la fonction du manager. Pour prendre la meilleure décision, le manager doit s’appuyer sur des ressources de confiance, auprès de ses collaborateurs, de ses pairs, de ses responsables. La qualité et la fiabilité des informations sont primordiales.
  • Faire s’engager : L’engagement fait intervenir plusieurs dimensions : la communication et le sens, l’autonomie et marges de manœuvre, la confiance, l’écoute,…
  • Innover : Le manager doit favoriser l’émergence de l’innovation tant dans les domaines techniques qu’organisationnels ou métier : Il pourra suggérer des évolutions techniques et proposer des méthodes de travail différentes. La manager doit aussi innover, dans ses comportements, ses pratiques managériales, … car il doit pouvoir sortir de sa zone habituelle de confort et s’adapter à une situation non familière, à un environnement non connu.

Le manager devient alors un « facilitateur », un coach chargé d’accompagner ses équipes. Dans certaines situations d’urgence il peut être directif en expliquant les raisons. Ainsi responsabilisées, les équipes s’approprient leurs activités, deviennent force de réflexion et de proposition. Le manager, plus souvent familier avec le « top-down », doit de plus en plus accepter le « bottom-up » qui peut le remettre en cause. Il s’agit d’une nouvelle posture managériale à laquelle le manager doit se préparer. Loin de le discréditer ou de le délégitimer, cette approche peut être facteur de réussite pour la performance globale de l’organisation et par conséquent celle du manager. La posture managériale, c’est plus que le pouvoir, l’autorité ou la légitimité.

Les représentations du manager considérant les humains comme rationnels et à la recherche de la seule sécurité ne sont plus valides !

Et la simple somme des performances individuelles est contre-productive. L’efficacité est essentiellement collective.

Nous pouvons accompagner votre entreprise vers un management innovant.

  •  
  •  
  •